PORNET Aurélien

PORNET Aurélien PORNET Aurélien Contributeur Membre depuis dimanche 23 décembre 2018
Professeur d'histoire-géographie, je suis également titulaire de la carte de guide-conférencier (carte n°CG 18-93-02).

4 livres et films proposés

Elle s'appelait Sarah Un film de Gilles Paquet-Brenner pour Paris sous l'Occupation
Julia Jarmond, journaliste américaine installée en France depuis 20 ans, enquête sur l'épisode douloureux du Vel d'Hiv.
En remontant les faits, son chemin croise celui de Sarah, une petite fille qui avait 10 ans en juillet 1942.
Ce qui n'était que le sujet d'un article devient alors, pour Julia, un enjeu personnel, dévoilant un mystère familial.
Comment deux destins, à 60 ans de distance, vont-ils se mêler pour révéler un secret qui bouleversera à jamais la vie de Julia et de ses proches ?
La vérité issue du passé a parfois un prix dans le présent...
Paris brûle-t-il ? Un film de René Clément pour Paris sous l'Occupation
Paris brûle-t-il ? est une fresque historique qui montre les faits de Résistance et les actions militaires qui, en août 1944, conduisent à la Libération de Paris et à la reddition du général von Choltitz, commandant en chef de la Wehrmacht à Paris.

Le film met en scène les principaux personnages historiques de cette période : outre von Choltitz, le général américain Patton, Jacques Chaban-Delmas, alors l'un des chefs de la Résistance, le général Leclerc, etc. ; il montre la compétition qui naît au sein de la Résistance entre les communistes et les gaullistes ; en effet, celui qui contrôlera Paris contrôlera toute la France.

La fin du film insiste sur l'ordre donné par Adolf Hitler à l'armée d'occupation de raser Paris avant de capituler, en faisant sauter les ponts et les monuments. Von Choltitz désobéit finalement à cet ordre et se rend sans condition aux Alliés.
Au bon beurre Jean Dutourd pour Paris sous l'Occupation
Ce livre (prix Interallié) nous raconte l'histoire pendant la Seconde Guerre Mondiale d'un crémier qui "s'engraissait"sur le dos des pauvres gens. Coupant le lait, bidouillant la balance, tout est bon pour gagner de l'argent (qu'il entasse avidement sous forme de lingots dans son garde-manger). Voici donc la famille Poissonard.
C'est également le parcours de Léon Lecuyer, prisonnier français dans un oflag de Poméranie qui s'échappe et termine professeur de français après la guerre.

C'est surtout une des rares histoires qui nous montre la lâcheté de nombreuses personnes pendant cette sombre période. L'auteur décrit la vie de ses personnages avec beaucoup d'humour et l'intrigue est bien ficelée.En bref, un livre très agréable.
Voir plus